18 juin 2011

L'île Saint-Paul et les îles Heard et Mc Donald ....

C'est en compagnie de ce beau volatile que nous débuterons la visite  :




L'île Saint-Paul est située au Sud de l'Océan Indien.




L’île Saint-Paul (8 km²) est caractérisée par la présence d’un cratère central envahi par la mer, avec une passe peu profonde délimitée par deux jetées naturelles de bloc rocheux. Des bulles et quelques vapeurs indiquant la présence de sources d’eau chaude, au fond du cratère, témoignent de l’activité volcanique assoupie des lieux.




Il n’y a aucune présence humaine permanente sur l’île qui n’est visitée que lors de brèves expéditions scientifiques. Entre 1850 et 1930, des tentatives d’implantation de pêcheries et de conserveries ont eu lieu, essentiellement pour l’exploitation des langoustes, très abondantes sur ces côtes. Mais elles se sont soldées par des échecs du fait de l’isolement, du manque de ressources et d’abris. La dernière tentative se finissant même en tragédie connue en France, sous le nom des "Oubliés de Saint-Paul" avec la mort de dizaines de colons.

Une des richesses de Saint-Paul ce sont les langoustes nombreuses dans cette zone. En 1928, un industriel français installe une conserverie sur l'île. Après 2 saisons de pêche, quelques personnes restent à Saint-Paul afin de garder le matériel en état. L'industriel fait faillite et on "oublie" ces malheureux durant 3 ans. On ne retrouvera que 2 survivants. Libre à vous d'en penser ce que vous désirez  ... 

En dehors des missions scientifiques, l’accès sur l’île est désormais interdit pour raisons environnementales. Les photos des otaries qui y vivent en grand nombre sont des images rares, c'est pourquoi je vais vous en mettre plusieurs (au risque de vous lasser)  :

























Sur ces photos vous verrez un bâtiment désaffecté dont on change le pavillon lors de l' escale d'un bateau. Cette île lointaine est Française, il ne faut pas l'oublier  !!






Quelques vue de l'île Saint-Paul et des rochers aux alentours  :













Plus bas que les Iles Kerguelen, nous trouvons les îles Australiennes d' Heard et Mc Donald. Dernière visite de l'expédition de mon fils, il n'ira pas plus bas, du moins cette année  ...

Ces îles sont inhabitées car le climat est très hostile et elles sont protégées  par des organismes australiens.
Ce sont des sites naturels extrêmement beaux, L’île Heard abrite de nombreuses espèces  comme les éléphants de mers ou des phoques et l’île Mac Donald possède un volcan encore actif donnant lieu  à de nouvelles coulées de lave.

Voici Heard et Mc Donald   :












Et voilà cette fois, j'écris le mot FIN sur mon blog, du moins en ce qui concerne les voyages dans les terres australes car qui sait à quel nouveau voyage mon fils pense en ce moment  ....

50 commentaires:

  1. Ah! Cà donne vraiment envie d'y aller!

    RépondreSupprimer
  2. Comme elles sont belles ces îles du bout du monde !
    J'ai pris beaucoup de plaisir à regarder les photos de ces otaries, dans cet environnement dépouillé mais splendide.
    Merci pour ce beau reportage !
    Je te souhaite un bon dimanche.
    Bises. Catherine

    RépondreSupprimer
  3. Magnifiques paysages très austères, on se sent vraiment au bout du monde !
    Bon dimanche, Marie-Noëlle, bises.
    Norma (et Kali...)

    RépondreSupprimer
  4. Brrrr ça me donne froid tout cela ^^ ! en tout cas sacré paysage simple mais beau, les lumières sont magnifique :)

    RépondreSupprimer
  5. CAPUCYNE, j'irai bien aussi. On peut aller aux Kerguelen en bateau de La Réunion mais c'est encore bien loin et il faut déjà 11h d'avion rien que pour La Réunion ...
    Je laisse cela aux jeunes !!
    Au fait, tu y retournes à La Réunion ??
    Je devrais y être en vacances mais mon mari à renoncé ... l'avion, il n'en peut plus .. lol
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. CATHERINE, ce ne sont pas des vues qui réchauffent, surtout ces jours-ci où nous aurions bien besoin de soleil. Je ne suis pas très synchronisée avec la météo !!
    Elles sont mignonnes les otaries et moins impressionnantes que les éléphants de mer.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  7. NORMA, surtout pour une Marseillaise.
    Rien à voir avec tes paysages. Je n'ai pas vu de lauriers roses !!
    Mais il y a quelques paysages caillouteux et dépouillés aussi dans ta région, peut-être pas recouvert de glace ... lol
    Bises sans oublier Kali

    RépondreSupprimer
  8. FRED, je suis comme toi, c'est cette lumière étrange que j'ai remarquée immédiatement.
    Mais bon, toi la neige et les volcans(éteints), tu connais déjà !!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de mettre mon manteau ( lol) tu as de si belles photos sur ton blog c'est un grand plaisir de regarder et d'observer cette terre sauvage comme moi.
    Je vais te dire que tu as eu de la chance de faire ce voyage j'adore tes bestioles.Que je ne vois pas souvent.Et j'aime l'allure de ces langoustes. Très sympa pour moi. Mais je ne dois pas être la seule!!!!!!!!!!
    Et tes rochers que du bonheur
    Merci beaucoup je retire le manteau ici il fait bien chaud bisou

    RépondreSupprimer
  10. FRANCE, hélas !! je ne l'ai pas fait ce voyage, ce sont des vues qui appartiennent à mon fils qui a fait le tour des îles australes. Son voyage est d'ailleurs terminé et il est rentré se réchauffer à La Réunion.
    Tu es bien certaine de voir des langoustes sur mon blog ??
    Je sais que tu es toi aussi Bretonne et que nous faisons plus dans le homard mais quand même ... lol
    Tu ne voulais pas parler d'otaries ??
    Tu sais, tu es bien où tu es en ce moment car ici pour un peu, je le mettrais mon manteau.
    Je voudrais bien qu'il revienne ce soleil. Jamais contente ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Merci de nous avoir fait partager ces vues magnifiques! Quels paysages extraordinaires et quelle drôle d'atmosphère!!
    Ton fils a decidemment une chance folle de pouvoir parcourir ces endroits incroyables!!
    Bises
    sophie

    RépondreSupprimer
  12. Je ne regarderai plus les otaries au zoo de la même manière ... ni le Mac Donald ...

    RépondreSupprimer
  13. Des photos qui me changent de mon quotidien.Je ne me souvenais plus de ces oubliés de Saint-Paul, mais cela devait être très dur de vivre dans cet endroit.
    Ton fils se fait plein de beaux souvenirs et il a raison d'en profiter.
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. SOPHIE, c'est une curieuse ambiance et des lumières étranges aussi. Et ce ne sont que des photos, je me demande ce que cela donne en vrai.
    Mon fils a parcouru le globe de nombreuses fois, quand il reviendra (en août), je lui demanderai quel pays il a préféré. Je vais peut-être avoir une grosse surprise !!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. ADIANTE, elle me démangeait celle-ci mais je n'ai pas osé la faire à propos du Mac Donald ... lol
    Quant aux otaries, laissons-les dans leur milieu naturel sauf que seules des expéditions scientifiques peuvent aller les voir aussi s'il n'y en avait pas quelques unes dans les zoos, nous n'en verrions pas souvent.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  16. MARITHE, triste histoire que ces oubliés de St Paul. Tu imagines ces malheureux sur une île aussi hostile durant 3 ans sans aucun ravitaillement, où rien ne pousse et dans un climat quasi polaire ... Etonnant d'y avoir retrouvé deux survivants !!
    On faisait peu de cas de la vie humaine à l'époque.
    Restons sur les photos des jolies petites otaries, ce sera plus gai.
    Bises

    RépondreSupprimer
  17. Des photos à couper le souffle ! Quel dépaysement ! Horrible histoire que celle des oubliés de Saint Paul ... j'en frissonne... cette terre semble tellement inhospitalière, rude et sauvage ...
    Les photos sont un voyage vraiment merveilleux ! Merci Marie-Noëlle ! Bisous

    RépondreSupprimer
  18. PETALES, oui c'est une affreuse histoire que je connaissais mais que je situais du côté de Saint-Pierre et Miquelon. C'est dire que je devrais ouvrir mon atlas plus souvent !!
    C'est certainement un beau voyage car il sort des sentiers battus. Qui aurait l'idée d'aller dans ces lieux en vacances. D'ailleurs, mon fils n'y était pas en vacances mais il travaillait. Concilier les deux ce n'est pas si mal, n'est-ce pas ??
    Alors ces cartons, ça avance ??
    Bises

    RépondreSupprimer
  19. Les otaries ne m'ont pas lassé, un joli reportage, merci de ce partage !

    RépondreSupprimer
  20. LAURENT, elles sont mignonnes non ??
    C'est de toute façon le dernier reportage dans cette région. Fini le froid et les animaux qui vont avec.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour à tous,
    Je suis satisfaite que l'Ile Saint-Paul soit associée aux Oubliés ....
    Ces Bretons et Malgaches sont allés pleins d'espoirs de faire fortune dans le travail de pêche et de conserverie de langoustes.
    Nombreux sont morts de mal-nutrition (scorbut), certain devenu fou, il s'est embarqué dans un petit canot vers le large, ils l'ont jamais revu.
    Julien Le Huludut (mon père) et Louise Brunou (celle que j'appelais "tante louise") sont revenus vivants.
    J'étais enfant, le dimanche, tous deux se rappelaient (tu te souviens....)
    Je n'ai vraiment connu le fond de cette histoire qu'après son décès, je le regrette. Maintenant, avec internet, je consulte sur les sites qui parlent de l'ILE SAINT PAUL.
    Bien que ce soit un Ile, ce n'était pas les vacances car très éloignée, puis vent, froid, tempête, et surtout la solitude avaient raisons de le moral.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous saviez combien votre commentaire m'a fait plaisir en mettant l'accent sur cet article. J'avais appris à l'école cette triste histoire des oubliés de St Paul, puis l'avais oubliée. Lors du voyage de mon fils dans cette île, il m'a rappelé cette horrible aventure et j'ai voulu à mon tour en savoir un peu plus afin d'illustrer mon billet. On en parle encore sur internet mais on a le sentiment que c'est très lointain à la fois par la distance et par les années et que les gens ne sont pas touchés comme ils devraient l'être. Je suis très émue à chaque fois que j'y pense. On était vraiment durs et on faisait peu de cas de la vie humaine à cette époque. J'imagine le déploiement de sauveteurs si cela avait lieu aujourd'hui.
      De savoir que vous êtes la descendante de ces malheureux "oubliés" me touche énormément et je comprends aisément que comme mes parents racontaient leurs guerres le dimanche, les vôtres racontaient ce qui avait été aussi difficile qu'une guerre, même plus car il n'y avait pas d'ennemis à combattre mais uniquement l'oubli de ses semblables ...
      Ce n'est pas une île paradisiaque, c'est certain. Mon fils n'y est pas allé en villégiature mais comme marin-scientifique. D'ailleurs qui voudrait y aller dans d'autres conditions que celles-ci ??
      En tout cas, le séjour de mon fils vous a permis de voir (ou revoir) cette île lointaine. Je ne sais s'il y retournera un jour. Je vais le prévenir pour qu'il passe lire votre commentaire. Je pense qu'il sera tout comme moi, stupéfait de savoir qu'un membre de la famille de ces rescapés est passée sur mon blog.
      A l'occasion, j'en reparlerai en citant votre commentaire.
      Je vous souhaite une bonne journée.

      Supprimer
  22. Merci Beaucoup pour ce gentil mot.
    J'ai 63 ans, il m'arrive de penser au passé, à mes parents, peut-être pour faire le tour de ma propre vie.
    Vous semblez heureuse avec la passion de la nature, il reste les photos pour attendre que l'hiver passe.
    Vous êtes comblée et fière de votre fils qui a une "bonne situation" qualificatif employé il y a si longtemps !!!!
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur à vous et votre famille.
    Cette anonyme : Maryvonne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre père et tante Louise ne vous ont-ils jamais parlé de leur dur combat? On aimerait en savoir plus sur le sort de ces "oubliés". Je devine, pour avoir lu "les naufragés de l'île Tromelin" combien a été dure leur lutte pour survivre. C'est un des récits qui m'a le plus touchée, mais j'ignorais les oubliés de St Paul! Je suis révoltée de l'apprendre! Un livre a-t-il été publié? Merci pour votre réponse. Monique

      Supprimer
    2. Ces Bretons sont durs et courageux, la réussite est une fierté,l'échec est montré du doigt, parfois rallié, c'est le déshonneur.
      A leur retour, il y a eu des procès qui ont trainé des années, le jugement a été rendu avec des dommages et intérêts si dérisoires que Julien et Louise ont fait appel.Louise ne demandait qu'une chose : rapatrier les corps de son mari et sa petite fille pour pouvoir les fleurir, elle est décédée sans voir sa demande réalisée. Ils n'ont rien reçu car la guerre est arrivée. Julien a été mobilisé et revenu "blessé de guerre".
      Il s'est marié, et je suis née en 1949.
      Dans les conversations de Louise et mon Papa,il n'y avait aucune tristesse, aucun regret. Je les ai même entendu chantonner "c'est la valse brune..." avec sourires et "Tu te souviens Julien ....".
      Mon souvenir de ces personnes c'est leurs immenses bontés.
      Je vous remercie Marie Noëlle pour votre Blog, et Monique pour votre sentiment.
      Le livre "les oublies de l'Ile Saint Paul" par Daniel Floch.
      Depuis ce blog, j'ai écrit quelques pages (pour la mémoire de mes enfants)je veux bien vous les poster.

      Supprimer
    3. Bonjour Maryvonne, je suis journaliste à Concarneau et je souhaiterai vous entretenir d'une initiative d'un membre de votre famille concernant la tombe de votre père, au cimetière du centre-ville. Mon mail : s.cariou@letelegramme.fr

      Supprimer
    4. Bonjour Maryvonne ,en effet je souhaite faire conserver la tombe de l'oncle Julien par la ville(je sais que tu es loin de Concarneau,je suis la fille de Marie-Louise Le Huludut(Mad).Tonton Julien(comme l'appelait ma mère) est le seul rescapé de cette terrible aventure a reposer au cimetière de Concarneau et je me dis qu'il est important que sa sépulture soit préservée .En regardant les photos du blog il est d'autant plus facile de se projeter dans le calvaire qu'ils ont du vivre sur ces îles de la désolation.

      Supprimer
    5. Merci a vous Marie-Noelle...Votre blog aura en plus du mérite d’être très joli celui de m'avoir fait retrouver une cousine éloignée par le cours de la vie.Merci aussi a vous Monsieur Cariou du journal"le Télégramme" de nous avoir remis en contact et d'avoir publié dans la presse locale un article qui ravive le souvenir de Julien le Huludut(notre grand-oncle et papa),oublié de l’île Saint Paul,et a travers son histoire celle de ses compagnons d'infortune .Parce que cette tragédie ne doit jamais tomber dans l'oubli...

      Supprimer
  23. Belíssima paisagem, um lugar que gostaria de conhecer.

    RépondreSupprimer
  24. Pour les passionnés des iles du bout du monde, je vous suggère d'aller sur le site : lesbretonsdeskerguelen. Monsieur Larvor décrit l'actualité, comme l'histoire avec beaucoup de réalisme et de simplicité. Actuellement, comme par le passé, ces iles nous créent bien des soucis, par les conditions climatiques et leurs éloignements.

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour ces belles photos.
    J'ai lu les oubliés de Saint- Paul, car en faisant des recherches généalogiques, j'ai découvert cette triste histoire ( mon nom de jeune fille est " le huludut" )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à Marie-Noelle pour nous servir de "boite".

      Nous avons surement des ancêtres en commun (plus ou moins proches), peut-être : Mathurin 1806/1857 et son épouse LORHO Jeanne ... alors, bonjour "petite cousine".

      Dominique (nièce de Julien) et moi (sa fille), nous avons comme projet de demander à la Ville de Concarneau de conserver la sépulture de Julien Le Huludut à titre honifique. Ceci suite à son passé peu banal : jeune homme abandonné sur l'Ile Saint Paul avec ses compagnons, certains décèdent suite à la malnutrition.
      Julien, Louise et Louis sont revenus avec leurs souvenirs attristés d'avoir laissé là bas leur famille, amis, mémoires de conditions de vie extrêmement dures, faits relatés par l'écrivain-journaliste Monsieur Le Foch : C'était tous des gens bien, de grandes valeurs.

      Les voyageurs qui se sont arrêtés sur l'Ile Saint Paul ont tous eu un recueillement sincère, le sentiment d'une pesante solitude.

      Sur l'Ile Saint-Paul,comme à Concarneau (lieu de recrutement de nombreux ouvriers) nous serions heureuses qu'un hommage soit rendu en toute simplicité comme l'étaient ces personnes.

      Supprimer
    2. Bonjour Maryvonne,
      sans oublier Marie Noelle et Dominique

      C'est exact, Mathurin Le huludut et Jeanne Lorho sont mes ancêtres . Je soutiens votre projet de rendre hommage à Julien et ses compagnons de galère.
      Amicalement
      Christiane

      Supprimer
    3. Je n'aurais jamais cru que mon petit billet sur Saint-Paul me vaudrait autant de commentaires ni de visites du blog et encore moins que j'y retrouverais des descendants de ces malheureux "oubliés".
      Je suis très heureuse du résultat et suis vos retrouvailles avec plaisir.
      Mon fils, à l'origine du voyage et des photos, se joint à moi pour vous adresser son amical bonjour.


      Supprimer
    4. Merci à vous, Marie Noelle et à votre fils, grâce à votre blog j'ai découvert le groupe facebook. Amicalement. Christiane

      Supprimer
  26. Un groupe Facebook vient d’être créé...
    http://www.facebook.com/groups/363699360410692/

    RépondreSupprimer
  27. Mon blog était à l'abandon depuis un moment d'où ma surprise de constater aujourd'hui qu'il servait de rencontres virtuelles.
    C'est inattendu et amusant même si le sujet ne prête pas à sourire.
    J'ai appris plein de choses sur ce sujet.
    Bises à tous et surtout à Maryvonne qui se démène tant qu'elle peut ... et il y a du boulot !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-Noëlle, j'apprécie votre gentillesse. Dominique de Concarneau et moi de Valence nous nous sommes retrouvées grâce à vous. Nous avons un objectif commun : Honorer ces braves gens, simplement, dignement sans tralala. Il faut que leurs mémoires soient respectées. De leurs vivants ils n'ont pas reçu la reconnaissance, maintenant nous souhaitons une petite tombe toute simple avec une plaque commémorative. Ce n'est encore pas fait, mais nous y croyons très fort.

      Supprimer
    2. Envoyez les instances sur mon blog. Il verront combien j'ai été touchée par cette triste histoire et je ne suis pas la seule.
      Il y a tant d'argent de gaspillé pour des stupidités !!
      Je crois que vous allez y arriver.
      Bonne chance
      Amitiés

      Supprimer
  28. Bonjour Marie-Noelle...Et merci pour votre petit mot d'encouragement;)C'est vrai que comme le dit Maryvonne un peu plus haut nous y croyons fort.Cette histoire n'est vraiment pas "banale"et a couté chère en vies humaines...Nous sommes heureuses d'avoir depuis hier associé Madagascar a notre page,car beaucoup des leurs ont également perdu la vie au cours de cette tragique aventure..Rajoutons a l'horreur que les corps de ces pauvres Malgaches ont été jetés a l'eau lors de l'évacuation de l'ile et vous aurez compris qu'il était important pour nous de ne pas les oublier non plus et de leur rendre hommage..Le journal Ouest-France a consacré un article aux "Oubliés"il y a une quinzaine de jours et a mis en ligne un sondage permettant a ceux qui le souhaite de s'exprimer sur "Comment honorer leurs mémoires?".Je vous invite a y participer en vous laissant le lien...Tous les témoignages et idées sont les bienvenues...Petit point cependant,je conseille a ceux qui veulent y répondre de préparer leur texte avant(car la page de rédaction tourne vite)...N'hésitez pas !!!Merci a vous encore.Amicalement.Dominique.

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Comment-honorer-la-memoire-des-Oublies-de-l-ile-Saint-Paul-_34181-2175233------29039-fod_actu.Htm?fb_action_ids=4147814348219&fb_action_types=og.recommends&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=246965925417366

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sapristi !!
      Je prends Ouest-France depuis toujours et chaque jour y compris le week-end et j'ai raté cet article ... C'est à pleurer mais il faut dire que j'avais la maison pleine de monde durant tout le mois de mars et peu de temps à consacrer à la lecture. C'est dommage ...
      J'irai tranquillement sur le lien ce soir.
      Merci et bonne soirée

      Supprimer
    2. Bonsoir Marie-Noelle
      Je vous ai envoyé les articles via MP.
      Petit coucou a Mior,je viens d'aller faire un petit tour sur son blog...Sympa!!!
      Amitiés

      Supprimer
    3. Bonsoir,
      je les ai trouvés et cela m'a fait réellement plaisir car j'étais furieuse contre moi d'être passée à côté. Très intéressant et bien détaillé, c'est là que je me suis aperçue de mes erreurs dans le récit.
      Bref, il en est revenu 3 au lieu de 2 et c'est tant mieux ...
      Cet article est un des plus lus de mon blog et je n'en suis pas peu fière !!
      Il m'a hélas valu aussi plus de 375 spams qui ont réussi à passer. Une plaie pour virer tout ça ... lol
      Décidément, il y a vraiment des gens qui n'ont rien à faire que de polluer la vie des autres !!
      Je suis allée sur le site indiqué mais en effet, il faut préparer son petit blabla avant. J'ai remis à demain car je rentre fourbue du jardin.
      Bonne soirée et j'espère que vous l'aurez cet hommage à vos ancêtres. Ce ne serait que justice !!

      Supprimer
  29. bonjour
    suite à la lecture du "Gouverneur d'Antipodia" de Coatelem et du magnifique "voyage aux Iles de la Désolation" d'Emmanuel Lepage (un autre Breton) je commence à fouiner sur le web à propos des Oubliés et des Iles en général , et je tombe chez vous . Amusant , car la parisienne que je suis passe depuis fort longtemps tous ses étés à St Jacut ...
    Bravo pour votre jardin , je n'y connais rien mais c'est absolument le type de jardin dont je raffole !
    Formidable l'effet marabout-boutde ficelle-selle de cheval des blogs ...vous commencez par publier des photos faites par votre fils et retrouvez les descendants des Oubliés . Salut à eux aussi...
    Bien amicalement , une autre blogueuse
    (adresse : les Livres sont nos Maisons de Papier)
    Merci , amitiés
    MIOR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre commentaire. En effet si vous passez vos été à St Jacut-de-la-mer, nous sommes proches et même très proches ... lol
      Si ce blog existe c'est justement pour celles et ceux qui n'y connaissent rien en jardinage !!
      Au départ, ce n'était pas pour raconter cette triste histoire que j'ai fait cet article mais pour montrer la dernière étape du voyage de mon fils dans les terres australes. Il se trouve que cette histoire m'a émue et j'ai voulu l'associer aux images qui montrent si bien l'austérité de cette île.
      Ce fût une grande surprise pour moi d'y retrouver une descendante des oubliés et un réel plaisir. Par la suite, j'en ai appris beaucoup plus et me suis rendue compte de mes approximations dans mon récit mais je pense que l'on me pardonnera.
      A bientôt

      Supprimer
  30. Je remercie toutes les personnes qui sont émues de cette triste histoire :
    Leurs commentaires rendent hommage à ces malheureux tants d’années après.
    Je suis étonnée que cette tragédie ne soit pas « enfouie » mais transmise par ces jeunes-gens qui osent quitter leurs conforts pour aller avec les TAAF pour étudier.
    Belle expérience de vie, je suis sur qu’ils resteront marqués par les paysages, leurs découvertes et surtout par le lien profond tissé entre-deux de leur aventure :
    (Lorsqu’ils se rencontreront, ils se souviendront : « Tu te rappelles quand ….. »)
    BRAVO LES JEUNES

    RépondreSupprimer
  31. Maryvonne Tateossian Le Huludut14 septembre 2015 à 10:59

    Mon petit message concernant les 'Oubliés de l'Ile Saint Paul' :
    En cette fin d'année 2015 Hommage leurs sera rendu. Par un timbre TAAF, date de l'émission 18/09/2015. Par 2 plaques jumelles scellées sur l'Ile Saint-Paul, inauguration en la présence de la Préfète des TAAF et moi-même, l'autre scellée en front de mer à Concarneau et présence de nombreuses personnalités la date est prévue pour le 20 Décembre 2015.
    L'Association des Oubliés de l'Ile Saint-Paul, Dominique et moi vous font part de cette bonne nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rentre de vacances et je trouve votre gentil message qui m'a fait grand plaisir, vous vous en doutez.
      Ce billet qui date de 2012 est encore énormément visité.
      Je vais en parler dans mon prochain billet en rappelant cet article pour tous ceux qui l'auraient manqué à l'époque. C'est quand même la moindre des choses d'avoir une pensée pour tous ces braves gens, ceux qui y ont perdu la vie mais aussi les rares rescapés qui en sont revenus.
      Je suis très heureuse pour vous de cette issue. Vous vous êtes bien investies et cet hommage sera le votre également.
      Bises affectueuses à toutes les deux

      Supprimer
  32. Enfin on va pouvoir rendre hommage à ces oubliés de l'île Saint-Paul fin décembre 2015 .
    Ton article a permis des rencontres , des échanges et un combat qui permettra de ne pas oublier ces Oubliés de Saint-Paul .
    Le Jardinage ouvre de nombreuses portes .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dites-le avec des fleurs ..............
      On s'exprime avec plus de délicatesse sur tous les sujets dans un jardin fleuri même si le sujet est grave.
      Je suis très contente qu'une reconnaissance officielle (même beaucoup trop tardive) arrive enfin.
      Merci d'être passée par ici, toi qui es originaire de La Réunion, somme toute pas si éloignée de Saint-Paul.
      Bises

      Supprimer